Fabricant : Sega
Type : Console de salon
Génération : Troisième


Date de sortie :

  • Japon 20 octobre 1985 (Mark III)
  • États-Unis Septembre 1986
  • Royaume-Uni Début 1987
  • France Septembre 1987

Fin de production :

  • États-Unis 1992
  • Europe 1996
  • Brésil 1997

Média : Cartouche, Sega Card
Contrôleur : Manette
Unités vendues Monde :

  • Sortie internationale 10 à 13 millions
  • États-Unis 2 millions
  • Japon 1 million
  • Europe 6,8 millions
  • Brésil 5 millions

Jeu le plus vendu : Alex Kidd in Miracle World


Logo :

Sega Master System

Description & Histoire :

La Master System (マスターシステム, Masutā Shisutemu) ou Sega Master System (aussi abrégé SMS) est une console de jeux vidéo de troisième génération, conçue et commercialisée par le constructeur japonais Sega Enterprises, Ltd. Elle est sortie en 1985, sous le nom Sega Mark III au Japon. La console est redessinée et rebaptisée Master System avant son lancement en 1986 en Amérique du Nord. Elle sort sous ce nom dans la plupart des autres territoires, dont l’Europe en 1986 et le Brésil en 1987. Le modèle remanié de la Master System sort également en 1987 au Japon.

Les deux modèles initiaux de la console peuvent lire les cartouches de jeu et les Sega Cards, des cartes mémoires pouvant stocker les jeux, vendues à des prix inférieurs aux cartouches mais avec une capacité de stockage inférieure ; la Master System II et les modèles ultérieurs ne possèdent pas de fente pour ces cartes. La Master System est également compatible avec des accessoires tels qu’un pistolet optique et des lunettes stéréoscopiques conçus pour fonctionner avec une gamme de jeux spécialement codés.

Succédant à la SG-1000, la Master System sort comme concurrente directe à la Nintendo Entertainment System (NES) pendant l’ère des consoles de jeux vidéo de troisième génération. La Master System est construite avec un matériel informatique supérieur à celui utilisé par la NES, mais elle échoue à renverser l’avantage significatif des parts de marché détenues par Nintendo au Japon et en Amérique du Nord. Toutefois, la console obtient plus de succès en Europe et au Brésil.

Le matériel informatique de la Master System partage de nombreuses similitudes avec la console de jeu portable de Sega, la Game Gear. Par rapport à sa concurrente de Nintendo, la ludothèque de la Master System manque de plusieurs titres bien accueillis par la critique en raison des pratiques d’octroi de licences par Nintendo qui restreignent les développeurs tiers à créer leurs jeux uniquement sur NES. Selon les estimations, entre 10 et 13 millions unités de la console sont vendues au cours de son cycle de vie, comparativement la NES compte 62 millions unités écoulées sur cette période. Donné rétrospectivement, l’accueil du système par la critique accrédite le rôle joué par la Master System dans le développement de la Mega Drive, mais il est cependant reproché à la console une ludothèque peu significative.

Émulateurs :

  • null
    Kega Fusion v3.64 (fix)
    Windows | en | Mise à jour : 18/11/2017
    Kega Fusion est un émulateur de la console de jeu vidéo Sega Mega Drive / Genesis gratuite pour Microsoft Windows, MacOS X et GNU / Linux. Vous pouvez émuler la plupart des consoles de jeu Sega lancées avant la Saturn. C’est l’un des émulateurs les plus populaires de Mega Drive. Kega Fusion est basé sur l’émulateur Kega et son successeur Kega Lazarus, tous deux abandonnés.

  • null

    BlastEM v0.5.1
    Windows | en | Mise à jour : 18/11/2017
    BlastEm est un émulateur open source, extrêmement précis pour la Genesis / Megadrive qui fonctionne sur un matériel modeste. C’est le premier émulateur à exécuter correctement l’impressionnante démo Overdrive 2 de Titan et c’est le seul autre émulateur en dehors de Genesis Plus GX qui peut correctement exécuter l’Overdrive original. C’est le seul émulateur autre qu’Exodus qui réussit la ROM de test FIFO VDP de Nemesis, peut afficher des démos “Direct Color DMA” et émule des conflits CRAM (aussi appelés points CRAM).

Liste des jeux disponibles :

Voir la collection complète

Source : Wikipedia

Menu
Langue »